Le 1er site de la presse loisirs grand public

NéoSanté

NéoSanté N°4 Septembre 2011

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
NéoSanté est une revue mensuelle de santé globale, réalisée par des journalistes en collaboration avec des praticiens spécialisés en décodage des maladies, découvrez sans tarder le numéro daté Septembre 2011 N°4 dont voici le sommaire détaillé :
 
DOSSIER
 Les pleurs des bébés : la faute aux vaccins ?
Pour illustrer ce dossier, nous avons cherché des photos de bébés pleurant pendant une vaccination. Surprise : elles sont extrêmement rares, voire quasiment introuvables dans les banques d’images. Partout les mêmes clichés de jolies infirmières souriantes, de toubibs Pespsodent et de moutards rigolards. Or les parents d’enfants vaccinés le savent bien : dans la réalité, la réaction instinctive d’un nourrisson auquel on inocule le contenu d’une seringue est généralement faite de cris et de larmes. La rareté des illustrations objectives en dit long sur l’autocensure des photographes et l’ampleur de la désinformation sur ce sujet. Car les pleurs du bébé vacciné ne sont pas seulement un réflexe éphémère et anodin : ils se prolongent, augmentent en violence et se répètent souvent de manière anormale, jusqu’à devenir incessants. Ce dossier de Françoise Joët vous révèle que la souffrance des bébés inconsolables est très probablement la conséquence fréquente de la maltraitance vaccinale.
 
EXTRAITS
Le biotestament de David Servan-Schreiber.
Une fois n’est pas coutume, nous ne publions pas d’interview dans ce numéro de Néosanté. Car il était prévu initialement que la personnalité rencontrée ce mois-ci soit David Servan-Schreiber, le célèbre neuropsychiatre décédé prématurément le 24 juillet dernier. L’entretien n’ayant pu avoir lieu, nous avons choisi de reproduire deux chapitres de son dernier ouvrage « On peut se dire au revoir deux fois ». Intitulés « Interactions vitales » et « Que reste-t-il d’Anticancer ? », ces deux extraits du livre peuvent en quelque sorte être considérés comme la quintessence du travail accompli et du message transmis par l’auteur d’ « Anticancer » et de « Guérir ». Y transparaissent son engagement en faveur d’une conception globale de la santé, plus attentive aux besoins biologiques de l’être humain et à la qualité de son biotope. Reproduction en guise d’hommage à un grand monsieur trop tôt disparu.
ARTICLE
Les plantes sauvages au secours de l’homme.
Militant passionné d’une écologie profonde respectueuse de toute forme de vie, l’ethnobotaniste François Couplan se consacre depuis 40 ans à la cause qui lui tient le plus à cœur : la réhabilitation des plantes sauvages comme ressource alimentaire majeure. Le festin de la nature nous offre en effet des milliers d’espèces végétales comestibles. Et au-de à de leurs vertus nutritionnelles, la redécouverte de ce patrimoine oublié serait gage de meilleure santé puisqu’il nécessiterait un rapport plus harmonieux avec la biosphère. En prélude à sa conférence bruxelloise, l’auteur-baroudeur nous résume sa profession de foi.
 
DECODAGE
Les conflits familiaux.
Un cas particulier rencontré dernièrement m’incite à vous perler de la famille : une dame m’a consulté pour comprendre la cause et le sens des crises de panique qui bloquent sa vie depuis plusieurs mois. La cause est évidente : un conflit familial avec sa mère et sa sœur pour une simple broutille. Quant à leur sens, cela nécessite quelques précisions…
 
L’arthrose ou la condamnation aux travaux forcés à perpétuité.
L’arthrose est une affection articulaire, d’origine mécanique et non inflammatoire, caractérisée par des lésions dégénératives des articulations, associées à une prolifération du tissu osseux sous-jacent (=becs de perroquet). Les localisations les plus fréquentes sont au genou, à la main, au pied, à la hanche, au cou et à la colonne vertébrale. L’arthrose est trois fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et elle se manifeste surtout après 60 ans, car sa fréquence augmente lorsque le cartilage n’a plus ses qualités originelles de souplesse, l’élasticité et de glissement…
 
L’implant dentaire.
Apport technologique sans précédent en art dentaire, l’implant permet pour la première fois de remplacer une dent en l’ancrant dans l’os de la mâchoire. Pour autant, l’implant ne présente pas que des avantages. Outre les effets secondaires possibles, liés au matériau et à la technique opératoire, le devenir de l’implant, sa plus ou moins bonne intégration par l’os de la mâchoire dépendent étroitement du vécu…
 
La méningite ou la peur d’une attaque mortelle contre le cerveau.
Pour faire baisser le stress maternel face à la méningite de l’enfant, il existe bien sûr le vaccin contre le méningocoque. Mais si l’on essayait de comprendre le sens de ce dysfonctionnement, cela permettrait peut-être d’avoir moins peur et donc de solutionner une bonne part du ressenti conflictuel qui est lié aux méninges….
 
Le glioblastome de David Servan-Schreiber.
Comme je l’écris dans mon éditorial (page 3), la mort de David Servan-Schreiber m’a considérablement affecté. Au-delà de propos de circonstance, j’ai décidé de lui rendre hommage en osant un « décodage sauvage » de son cas médical à la lueur de la Médecine Nouvelle du Dr Hamer et de la Biologie Totale du Dr Claude Sabba…
 
ARTICLE
Le manchot empereur, roi de la survie.
Dans Néosanté, on vous parlera aussi régulièrement de biologie et d’éthologie animales. Pourquoi ? Parce que beaucoup de solutions de survie adoptées par nos amies les bêtes seraient taxées de pathologiques chez l’être humain. L’observation des animaux et de leurs comportements peut donc aider à la compréhension et au décodage des maux humains. A tout seigneur tout honneur, voici un portrait du manchot empereur, véritable champion de l’adaptation biologique.
 
SERIE
Vaccinations : science ou croyance ? (IV) – L’illusion vaccinale.
Dans ce quatrième volet de cette série d’articles consacrés à la vaccination, le Dr Eric Ancelet aborde les aspects biologiques et médicaux de la vaccinologie. Pour lui, c’est une utopie naïve provenant d’une interprétation erronée de notre rapport aux microorganismes. C’est aussi une dangereuse illusion qui nuit gravement à l’immunité naturelle des individus et dont les développements industriels récents menacent l’humanité entière !
 
ARTICLE
Les conflits du nourrisson et du fœtus.
Dans un livre-événement dont Néosanté vous annonce la sortie en primeur, le Dr Michel Henrard persiste et signe : 20 ans après avoir subi les foudres de l’Ordre des Médecins belge pour son engagement en faveur de la Médecine Nouvelle, il y réaffirme son adhésion aux découvertes du Dr Ryke Geerd Haler. Pour lui, les « lois biologiques » énoncées par le génial médecin allemand sont amplement vérifiées dans les faits et elles augurent d’une complète révolution de l’art de guérir. Bientôt, nous publierons une série d’articles où le Dr Henrard va décrire et expliquer chacune de ces 5 lois, en commençant par celle qui attribue aux maladies une maladie conflictuelle. Mais dans un premier temps, il nous offre un texte répondant à une question très souvent formulée : cette nouvelle approche est-elle également valable pour les fœtus et les nouveau-nés ? Autrement dit, leurs pathologies sont-elles aussi des solutions de survie à des chocs émotionnels ? La réponse est positive, et elle permet de mieux appréhender la notion centrale de conflit biologique.
 
SENTIERS DE SANTE
A la recherche de l’alimentation idéale.
Depuis près de trente ans, Jean-Jacques Crèvecoeur expérimente et teste de nombreuses approches de santé, en posant un regard critique et réfléchi sur chacune d’elles. Dans cette rubrique, non seulement il nous partage son vécu et les enseignements qu’il en a tirés, mais surtout il nous encourage à emprunter, à notre tour, ces sentiers de santé…
Magazines par Titres NéoSanté NéoSanté N°4 Septembre 2011