Le 1er site de la presse loisirs grand public

Biotech Finances

Biotech Finances 17 Juin 2013 N°598

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Biotech Finances est la lettre professionnelle Hebdomadaire francophone sur l'actualité financière et économique des sociétés de Biotechnologies.

JE M'ABONNE 1 AN 44 Numéros 1170€ LES PARUTIONS

 

Biotech Finances 17 JUIN 2013 N°598

SPECIAL BIOWEBSCORE

Nos clusters sont-ils visibles ?

Les clusters à marque répartis en Europe, les Biocat, BioM, Biowin, Lyonbiopole, Medicen et d'autres encore, ont-ils une conscience affirmée de la capacité du web à générer de l'attractivité territoriale ? L'étude que nous avons menée en partenariat avec la société de Spinbiotech explore en partie cette question. Elle a consisté à passer 12 clusters européens au filtre de plus de 150 critères pour évaluer leur visibilité sur internet...

BioWebScore : pourquoi, comment ?

Le Bio Web Score (BWS) est un indicateur de visibilité et d'influence sur le web d'une entité en rapport avec les biosciences. Il est calculé à partir d'outils sémantiques tels que des nuages de mots autour du nom de l'entité ainsi que de son secteur d'activité...

CLASSEMENT GENERAL

Faits marquants et explications possibles

(...) Des différences sont dues à la politique publique des pays concernés, par exemple à l'Angleterre, avec sa politique du "laisser faire", contre la France, avec sa volonté de faire des pôles de compétitivités, et l'Allemagne, avec ses Bio Régions...

CLASSEMENT DETAILLE

N° 1 sur le podium : Medicom Valley

Stig Jorgensen - CEO Medicom Valley Alliance

"Nous avons investi ces dernières années dans le développement de nos outils internet et notamment de notre site web pour lequel nous tentons de maximaliser les clicks. Plusieurs études statistiques ont démontré qu'une fois qu'un visiteur est sur nos pages internet, il reste relativement longtemps à l'intérieur, avec un nombre de pages lues qui se situe au-dessus de la moyenne..."

N° 2 sur le podium : Biocat

Adela Farré, directrice de la Communication et des Relations institutionnelles - Biocat

"Le classement que vous présentez révèle nos principales forces : un public large, un bon référencement dans les moteurs de recherche et un nombre important de citations sur les réseaux sociaux. Toute notre stratégie de communication tourne autour de notre site web que nous avons pensé comme un espace de référence pour quiconque cherche à se tenir au courant de l'actualité des sciences de la vie en Catalogne ..."

N° 3 sur le podium : Flandersbio

Ann De Beuckelaer, directrice générale - Flandersbio

"Lintégralité de notre communication repose sur des outils digitaux, ce qui nous permet d'avoir une bonne résonnance de nos actions dur le web..."

N° 4 sur le podium : One Nucleus

Harriet Fear, CEO - One Nucleus

"En 2010, le changement de nom de notre cluster, qui ne s'est plus appelé ERBI mais One Nucleus, a marqué un nouveau cap dans notre stratégie de communication. En choisissant cette expression désignant "un seul noyau" nous regroupions les entreprises de Cambridge et de Londres sous la même bannière..."

N° 5 sur le podium : BioM

Georg Kääb, directeur Marketing & Communication pour les biotechs - BioM

(...)"Notre classement à la cinquième place de cette étude confirme notre bon positionnement alors que notre budget global de dépasse pas, environ, 1 M€. La question de l'influence de BioM sur le web nous préoccupe bien sûr, mais la priorité reste nos missions d'attractivité et d'animation du cluster..."

N° 6 sur le podium : Lyonbiopôle

Isabelle Scarabin, directrice des Affaires économiques et internationales - Lyonbiopôle

"Ce classement reflète bien notre positionnement et montre que nous pouvons encore progresser dans la mise en valeur de Lyonbiopôle sur le web. Un défi qui va nous occuper pendant ces prochains mois alors que nous entamons la refonte de notre site internet trois ans après la dernière mise à jour..."

N° 7 sur le podium : Medicen

François Chevillard, délégué général - Medicen - Paris Region

"Cette 7e place du classement Bio Web Score est un résultat encourageant alors que Medicen Paris Region n'a pas encore développé de stratégie digitale. A ce stade, nous considérons que le web et le potentiel des médias sociaux sont une excellente opportunité pour notre cluster d'améliorer sa notoriété..."

N° 8 sur le podium : bioPmed

Fabrizio Conicella, directeur Business development of Bioindustry Park - Silvano Fumero, coordinateur du cluster bioPmed

"Nous sommes plutôt satisfaits d'être à la huitième place du classement, sachant que bioPmed ne se trouve pas géographiquement au coeur de la dynamique biotech européenne. Pour nous assurer une bonne visibilité sur le web, nous alimentons régulièrement notre site et diversifions les mots clés..."

N° 9 sur le podium : BioAlps

Claude Joris, secrétaire général -BioAlps

Nous sommes très attentifs à notre visibilité sur le web et mesurons l'efficacité de nos outils de communication. Nous réalisons via une société IT suisse, une évaluation de notre site web de façon régulière et confions à notre web designer le soin d'apporter les améliorations recommandées..."

N° 10 sur le podium : BioWin

Frédérick Druck, directeur Communication et Relations internationales - BioWin

BioWin met progressivement en place sa stratégie de communication sur le web. A ce jour, le cluster dispose d'un site corporate disponible en trois langues (français, anglais et chinois), mis à jour quotidiennement..."

N° 11 sur le podium : BioRN

Stephanie Kolne, directrice du Marketing et de la Communication - BioRN

"Votre classement reflète notre engagement limité dans l'e-communication. Nous utilisons Twitter pour relayer l'actualité du cluster, mais nous avons très vite réalisé que nos partenaires industriels restaient très conservateurs en matière de communication et qu'ils ne considéraient pas les réseaux sociaux comme des outils stratégiques..."

N° 12 sur le Podium : BioValley

Guillaume Ebelmann, directeur général délégué - Alsace BioValley

"L'étude de webscoring que vous publiez tombe au bon moment car nous venons d'engager une démarche d'analyse sur l'e-réputation de notre cluster. La première étape de ce programme, qui s'étendra sur les deux à trois prochaines années, a consisté à réaliser une analyse de positionnement qui a identifié un retard au niveau de notre présence sur les réseaux sociaux..."

Magazines par Titres Biotech Finances Biotech Finances 17 Juin 2013 N°598