Le 1er site de la presse loisirs grand public

Biotech Finances

Biotech Finances 24 Décembre 2012 N°576

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Biotech Finances est la lettre professionnelle Hebdomadaire francophone sur l'actualité financière et économique des sociétés de Biotechnologies.

ABONNEZ VOUS -30% soit 1170 € au lieu de 1628 € LES PARUTIONS

 

BIOTECH FINANCES 24 DÉCEMBRE 2012 N°576

DERNIERE HEURE

Viva Valneva !

Valneva. Voici le nouveau nom commercial de l'entité qui rassemblera les actifs de Vivalis (France) et d'Intercell (Autriche). Fortement complémentaires en termes de science, avec des plate-formes orientées sur le développement et la production de vaccins viraux et de protéïnes recombinantes, les deux entités viennent de se regrouper dans une opération de fusion entre égaux. L'objectif ? Mutualiser des compétences pour peser plus lourd dans un environnement très concurrentiel et dégager des synergies entre les deux entités. La nouvelle structure opérera depuis son siège social de Lyon et emploiera près de 350 salariés entre la France, l'Autriche et le Japon...

BILLET BIO

Une fusion entre égaux : Vivalis ouvre le bal avec Intercell

La semaine dernière, nous évoquions le rachat de deCODE par Amgen. Cette semaine, une nouvelle fusion fait la Une : Vivalis rachète Intercell pour 133 millions d'euros. Voilà une opération qui nous met du baume au coeur car vous n'ignorez pas que bien souvent dans ces colonnes, nous avons regretté que les biotechs françaises réalisent si peu d'opérations de croissance externe. Il semble bien que toutes les fées présentes au capital (Groupe Grimaud, Unigrains et Novartis) se soient penchées sur le berceau de la nouvelle entité, Valneva, qui devrait prendre sa place dans le concert européen, et pourquoi pas mondial, des fabricants de vaccins...

PARTENARIATS

Imaxio galvanisée par un véto qui dit oui

Voici un premier pas qui pèse lourd pour la biotech lyonnaise Imaxio. La firme vient de signer un accord d'option de licence avec le géant vétérinaire Merial, filiale à 100 % de Sanofi. "Les équipes de veille scientifique de Merial, avec qui nous sommes en contact depuis plusieurs années via LyonBiopôle, ont marqué un intérêt fort, suite à l'une de nos publications scientifiques qui traitait de l'application de notre technologie à une indication vétérinaire particulière", nous a confié Alexandre Le Vert, directeur général d'Imaxio qui reprend :"Après une première analyse sur pièces, ces derniers ont souhaité tester, dans leurs laboratoires, avec leurs modèles et selon leurs standards, notre procédé afin d'en valider la pertinence et la rationalité (...)". Durant les 12 à 18 prochains mois, Mérial évaluera ainsi en interne la technologie propriétaire de réingénierie des antigènes d'Imaxio, IMX313...

FINANCEMENTS

Diabète : Poxel additionne 13 M€ de levée et 2 M€ de financement

C'est probablement une succes story qu'est en train d'écrire la biopharma Poxel. Deux ans après un premier tour de table de 16 M€, la société lyonnaise spécialisée dans le diabète vient de faire coup double avec une levée de 13 M€ et des financements publics de 2 M€. La levée de fonds est conduite par Edmond de Rotschild, Investment Partners, qui compte aussi Innobio et Omnes Capital. "Nos actionnaires ont compris qu'ils pouvaient nous faire confiance", se félicite Thomas Kuhn, CEO de Poxel et ancien directeur R&D de Merck Serono d'où a été essaimée Poxel en 2009. (...) "Nous sommes en discussion avec des big pharmas concernant nos deux programmes, avec l'objectif de valoriser nos produits via des codéveloppements ou des cessions." Les fonds levés, auxquels s'ajoutent 2 M€ de financement public reçus d'Oseo et du Feder, permettront à Poxel d'accélérer le développement de son composé le plus avancé, l'Imeglimine, premier représentant de la classe chimique des Glimines, pressenti comme traitement oral de référence dans le diabète de type 2...

Les "historiques" remettent 34,5 M€ dans Biocartis

L'aventure se poursuit sur sa dynamique très positive pour le Suisse Biocartis qui s'affirme comme un nouveau leader de l'industrie du diagnostic. Un an après son serie C, record de 58,2 M€, la spin-off de l'EPFL vient de recevoir une rallonge de 34,5 M€ de la part de ses actionnaires historiques. Derrière la société d'investissement flamande PMV (avec l'aide de son fonds TINA) qui a pris le lead, sont intervenues RMM (Rudi Mariën), Valiance, Debiopharm Group, Korys (holding d'investissement de la famille Colruyt), Philips, Johnson & Johnson Development Corporation (JJDC), l'entreprise familiale du Dr Paul Janssen, Luc Verelst, Benaruca (Rudi Pauwels, fondateur de Biocartis) et Nex Rhein Healthcare (Greg Parekh, CEO). Un pool de poids, incluant plusieurs family offices d'industriels de renom, qui a misé au total plus de 150 M€ sur l'entreprise depuis sa création en 2007...

INTERVIEW

InterMune fait le break contre la fibrose pulmonaire idiopathique

La biotech américaine InterMune vient de franchir un pas de géant en France pour les patients atteints de fiobrose pulmonaire idiopathique (FPI), avec l'obtention conjointe du prix et du remboursement de son composé Esbriet. Le Dr Laurent de Narbonne, président d'InterMune France, revient pour Biotech finances sur ce feu vert réglementaire, ainsi que sur l'accès à ce marché de premier plan.

Magazines par Titres Biotech Finances Biotech Finances 24 Décembre 2012 N°576