Le 1er site de la presse loisirs grand public

Biotech Finances

Biotech Finances 16 Juillet 2012 N°559

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Biotech Finances est la lettre professionnelle Hebdomadaire francophone sur l'actualité financière et économique des sociétés de Biotechnologies, en voici le numéro 559 daté du 16 Juillet 2012 :
 
DERNIERE HEURE
 
GSK vs HGS et le gagnant est .... ?
Le feuilleton GSK/Human Genome Sciences (HGS) rebondit à nouveau avec l'annonce de la prolongation de l'offre d'achat du géant pharmaceutique sur son partenaire historique jusqu'au 20 juillet prochain. Rebutée une première fois mi-avril par le management d'HGS avec une proposition d'intégration à 13 $ par action, GSK est allée directement vers les actionnaires d'HGS en lançant une OPA hostile. Un pari osé mais perdu puisqu'au 29 juin, date initiale de la fin de l'opération, seuls 474 029 titres avaient été potentiellement cédés, sur un total d'environ 200 millions, soit moins d'1 % des actions en circulation...
 
BILLET BIO
Catapultages.
Arnaud Montebourg parviendra-il à remettre le pays sur la voie de l'innovation ? Très récemment, le ministre du Redressement productif présentait les grandes lignes de son plan et quelques dynamiques spécifiques qu'il aimerait bien impulser en soutien à l'innovation. Il a notamment indiqué, rapportait le journal Le Monde, vouloir s'inspirer des Fraunhofer allemands pour créer des plates-formes en région chargées de diffuser la Recherche et le Développement aux PME. Très bien, mais encore une fois nous sommes tentés de dire : "Pourquoi donc nos ministres essaient-ils d'inventer la poudre avec les idées des autres, alors que tout cela existe déjà sur notre territoire ?"...
 
ENTREPRISES
Genkyotex étend son série C de 20,8 M€.
Les big rounds s'enchaînent à grande vitesse pour la biotech franco-suisse Genkyotex. Après une levée de 14,5 M€ fédérée en mai 2011 auprès notamment du lead hexagonal Edmond de Rothschild Investment Partners (Edrip), la firme vient d'étendre son série C avec un closing additionnel de 20,8 M€. Les investisseurs restent les mêmes que pour le tour précédent : l'incubateur genevois Eclosion (qui avait abrité l'entreprise à son démarrage), Edrip, Vesalius Biocapital Partners (Luxembourg) et MP Healthcare (Etats-Unis)...
 
 
 
FINANCEMENTS
Rothschild réinvestit 200 dans la biotech.
Les bonnes nouvelles se succèdent pour le capital risque français. Après le bouclage d'un fonds de 15,7 M€ la semaine dernière par l'opérateur régional iXO, c'est au tour du géant national Edmond de Rothschild Investments Partners (Edrip) de communiquer sur le premier closing et le lancement de son véhicule Biodiscovery 4. "Les incertitudes macro-économiques qui troublent le paysage financier européen depuis plusieurs mois n'ont pas particulièrement affecté notre levée qui a atteint l'objectif de premier closing de 125 M€ que nous nous étions fixé. Nous restons par ailleurs très confiants pour les semaines à venir, avec la réitération de notre cible de levée totale de 200 M€ fixée pour la fin de l'année", explique Gilles Nobécourt, associé chez Edrip...
 
PsiOxus se renforce avec 28 M€ en série A.
"Un premier tour de table à ce niveau de montant levé est une opération remarquable pour une biotech, surtout en Euroope et dans le contexte économique actuel", observe un analyste averti du secteur. Avec 28 M€ fédérés en un seul closing, PsiOxus Therapeutics s'établit en effet parmi les entreprises les mieux financées du secteur Outre-Manche. en tête de pont de l'actionnariat se trouve Imperia Innovations, la structure d'investissement liée aux quatre plus grandes universités de recherche britanniques : Imperial College London, Cambridge University, Oxford University et UCL. Cettre structure très impliquée dans le financement biotech a investi 7 M€ dans le tour, montant sa participation à 26 % du capital. Elle a été accompagnée pour l'opération au même niveau par Invesco Perpetual, qui avait suivi le tour d'amorçage de décembre 2010, ainsi que par deux nouveaux entrants, SR One et Lundbeckfond Ventures, qui se sont partagé les 14 M€ restants...
 
INTERVIEW
Le partage se réinvente dans la pharma.
Les performances financières du secteur des sciences de la vie se stabilisent, mais les difficultés de financement mettent à l'épreuve le modèle traditionnel de développement des médicaments. Emergent alors de nouveaux modèles de R&D, ouverts et collaboratifs, reposant notamment sur le partage d'informations en temps réel et la cession de projets non-prioritaires. Une brèche pour sauver l'innovation et l'avenir du secteur, sur laquelle Patrick Flochel, nouveau responsable mondial de l'activité pharmaceutique chez Ernst & Young, revient pour Biotech finances.
 
 
 
*******************
 
 
L'heure du traditionnel break estival est venue pour Biotech finances !
Nous vous donnons rendez-vous en ligne le 24 août pour le n° 560.
A très bientôt.
Magazines par Titres Biotech Finances Biotech Finances 16 Juillet 2012 N°559